Votre chat, cet inconnu

Et si votre chat n’était pas celui que vous croyez ?

Regardez comme ses yeux entrouverts qui brillent à la manière des astres illuminant nos nuits vous scrutent lorsque vous n’y prenez pas garde. Sa tranquillité n’est qu’apparente. Couché sur le moelleux tapis, à l’endroit le plus confortable de la maison, il offre l’image de la plus complète bénignité. A le voir ainsi étalé comme un petit tapis surnuméraire, on lui donnerait le bon dieu sans confession  mais gardez-vous de vous y laissez prendre. Poussez plus loin vos investigations.

Est-il dieu comme le pensaient les Egyptiens qui le momifièrent à l’égal de leurs pharaons ? Est-il tout au contraire l’incarnation de la lubricité et du mal comme le croyaient nos ancêtres du Moyen Age qui le jugeaient passible du bûcher avec les sorcières dont on prétend qu’il était l’âme damnée ? Ou bien est-il  un être supérieur envoyé en mission  dans notre monde pour une raison qui nous échappe ?

Vous me croyez de parti-pris ? Ne protestez pas tout de suite. Observez plutôt votre chat comme il vous observe lui-même, en catimini.

De tous temps, les hommes l’ont toujours su, il ne faut pas se fier au chat qui dort. Le voilà précisément qui s’étire voluptueusement, épousant de tout son tendre corps le moelleux de la laine et affichant un air d’innocente satisfaction. Il n’a pas choisi au hasard cet endroit. Voyez comme il est soucieux de son confort, comme il privilégie son plaisir. Cela est de nature à vous rassurer tant vous le jugez futile.

Ne baissez pas la garde pour autant. Son indolence est un mirage, il ne dort que d’un œil. Qu’un bruit, aussi léger soit-il, éveille son attention et le voilà tendu comme un arc prêt à décocher sa flèche. Faites comme lui, demeurez vigilant. Veillez à ne pas vous laisser abuser par son apparente tranquillité.

Votre chat n’est pas celui que vous croyez.

 

C’est de cette manière qu’aurait pu commencer ma nouvelle Sculpteurs de mirages mais j’ai choisi une autre approche.

J’ai donné la parole au chat.

Voulez-vous savoir ce qu’il pense de vous  ? Peut-être le découvrirez-vous dans ma nouvelle.

Un chat sans nom envoyé en mission par ses maîtres dans le monde des hommes observe avec la plus grande sévérité les moeurs primitives de ces derniers. Issu d’une société strictement masculine et privilégiant les échanges entre pairs, il se montre très critique par rapport à la société des hommes, ses conflits, ses lignes de partage, ses langages multiples. Les avances de la chatte de la maison qui n’est pas insensible à son charme le trouvent d’abord peu réceptif mais il se laisse peu à peu séduire. Découvrant les raisons occultes qui ont poussé ses maîtres à l’exiler dans ce monde inconnu, il se laisse gagner par la révolte avant de découvrir une nouvelle raison de vivre.

Tiré de : Sculpteurs de mirage in Des voix de papillon

En vente chez Amazon ou chez votre libraire ISBN 978-1537183947

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s