Réalité virtuelle et apprentissage mathématique

Les derniers résultats du PISA montrent que 22,2% des étudiants européens ont de faibles résultats en mathématiques. Et s’il faut en croire la dernière enquête du TIMSS (Trends in International Mathematics and Science Study) datant de décembre 2020, la France, qui, depuis la création du prix Abel et de la médaille Fields, se situe pourtant dans le peloton de têtes pour ces deux prestigieuses récompenses n’est pas mieux lotie que ses voisins. Force est de constater en effet qu’une part non négligeable de la population développe une anxiété qui aboutit à une sous-performance chronique dans toute question nécessitant le recours aux mathématiques.

Pour lutter contre cette perception négative d’une discipline non seulement utile mais nécessaire à chacun, à chaque instant de la vie, des enseignants et des médiateurs ont essayé de se poser les bonnes questions. Comment aider les jeunes à apprécier la beauté et la puissance des maths ? Comment encourager leur créativité et la mise en rapport avec les autres disciplines? En bref, comment rendre moins passive leur expérience d’apprentissage?

Un programme pour mieux apprendre

Parmi les moyens mis en œuvre, Fermat Science a adhéré au programme Erasmus+ qui, à travers de multiples projets favorisant les échanges entre les pays européens, s’efforce d’offrir aux enseignants et aux élèves une méthodologie et des stratégies novatrices d’apprentissage fondées sur l’utilisation d’outils innovants.

Le projet Maths Reality notamment, sous la responsabilité de Thomas Ricaud et Jordanne Bonnet, vise à approfondir les connaissances des élèves en mathématiques par le biais de simulations virtuelles en encourageant la créativité et la mise en rapport avec les autres disciplines par le biais de simulations virtuelles en utilisant la technologie de la réalité virtuelle (VR).

Les partenaires de Math reality, des lycées, écoles secondaires et associations de culture scientifique de six pays européens, la Belgique, l’Italie, la Roumanie, la Croatie, Chypre et la France représentée par Fermat Science, entretiennent des relations régulières. Ils travaillent en commun à la création d’outils tels que des brochures explicitant l’utilisation de la VR pour l’éducation et plus spécifiquement pour l’enseignement des mathématiques, des fiches énigmes, une application contenant des jeux mathématiques en réalité virtuelle et des scénarios de leçons à utiliser avec les fiches énigmes et l’application VR.

Des élèves testeurs

En Occitanie et au-delà, de nombreux jeunes ont déjà, grâce aux casques de VR, fournis par Feramt Science, expérimenté l’application du théorème des 4 couleurs : les élèves du lycée Saint Exupéry de Blagnac en janvier 2020, les visiteurs du festival « Les maths en Scène » à Toulouse début mars 2020, des collégiens du collège français de Londres et les participants à la fête des maths d’octobre 2020.  

A la demande de son directeur, en décembre 2020, le lycée privé Lestonnac s’est positionné pour tester les outils pédagogiques créés par Fermat Science autour de la réalité virtuelle. Une expérience particulièrement intéressante car elle s’installe dans la durée. Les élèves qui bénéficient gratuitement d’un matériel innovant et de l’expérience des médiateurs de Fermat Science, expriment en retour, leurs remarques et les observations liées à l’utilisation de ce matériel. Les conditions d’un fructueux partenariat sont réunies et permettront, sur l’année 2021, de tester d’autres applications et jeux mathématiques en RV.

Prendre plaisir à apprendre et partager

Les élèves des autres établissements scolaires de Beaumont de Lomagne ne sont pas en reste puisque, grâce à de nombreux échanges et projets qui scandent l’année scolaire , au lieu de recevoir passivement un enseignement ils participent avec l’aide efficiente de Sabine et Camille Boltana-Arriazu, à plusieurs manifestations organisées pour la promotion des mathématiques. Les classes de seconde du lycée Norman Forster créent des ateliers pour les élèves de quatrième dans le cadre du projet BatiT maths. Les sixièmes du collège Despeyrous, avec le programme Sciences Cool se montrent des guides attentionnés et compétents pour les CM1-CM2 des écoles voisines. La classe d’Arnaud Daujean, de l’école Sainte Lucile, les jeunes du collège Théodore Despeyrous, sont chaque année médiateurs à la fête de la Science et partagent, à leur tour, le savoir avec un public de jeunes et d’adultes.

Découvrir la science grâce aux nouvelles technologies

Sous l’égide du grand ancêtre, Pierre Fermat, qui, en dehors de son métier de magistrat fit tout au long de sa vie des mathématiques par passion, l’action de Fermat Science basée dans a maison natale concourt à donner des mathématiques une image positive.

Au lieu d’apparaître comme le lieu de la contrainte, elles deviennent source d’expérimentations gratifiantes et d’échanges fructueux. Toutes les conditions sont ainsi réunies pour aider les enseignants à partager leur savoir et les élèves à trouver du plaisir dans l’apprentissage des mathématiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s