Math and move : bouger au rythme des maths

Comment créer les conditions propices pour remédier à la phobie des mathématiques en milieu scolaire qu’a révélée en 2018, l’enquête du PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves) lors de son évaluation diligentée par l’Organisation de Coopération et Développement Économique (OCDE) ? Comment lutter contre l’anxiété générale par rapport à cette matière qui se révèle nuisible aux performances des élèves et plus préjudiciables encore pour les jeunes ayant des besoins spécifiques (troubles Dys, des milieux défavorisés…) ?

Telles sont les questions que se sont posées les partenaires européens du projet Maths and Move : deux écoles primaires, en Grèce l’Arsakeio primary School of Patras et en Serbie la Savremena osnovna Skola, mais aussi en Belgique le centre d’innovation pédagogique LogoPsyCom et en France l’association Fermat Science basée à Beaumont de Lomagne qui offre aux jeunes une découverte ludique des mathématiques.

Le projet Maths and Move 

Le projet Maths and Move a pour objectif de relier les concepts mathématiques souvent abstraits et la réalité concrète. Il s’est donné pour mission d’éviter le découragement et la désaffection de ces milliers de jeunes dont le malaise face aux maths et aux sciences a été évoqué dans diverses enquêtes et notamment en 2022,  dans le rapport d’Eurydice (réseau européen sur les systèmes éducatifs) soulignant l’influence sur la motivation des jeunes de la manière dont les mathématiques et les sciences sont enseignées dans le milieu scolaire,  A destination des élèves âgés de 6 à 9 ans, il utilisera les mouvements du corps et les récits pour permettre une approche tangible des mathématiques par le biais des sensations et du plaisir.

Les Maths en mouvement et en histoires

Le projet consiste à proposer aux apprenants, par le biais de mouvements corporels complets ou partiels, des activités propres à contextualiser les instructions mathématiques traditionnelles à l’aide d’exemples stimulant l’imagination et mettant en œuvre les différents types d’intelligences : visuelle-spatiale, linguistique-verbale, logique-mathématique, et corporelle-kinesthésique. De cette façon, les mathématiques, liées au plaisir et non à la contrainte, auront leur place non seulement dans le cadre de l’enseignement formel, mais aussi à la maison avec les familles et les amis.

Les partenaires européens impliqués dans cette recherche auront à mettre en place tout un panel d’outils renforçant la confiance des enfants dans les adultes, médiateurs, enseignants ou parents. Ils s’attacheront à donner sens aux notions abstraites pour que les jeune puissent mieux les appréhender et soient encouragés à approcher les mathématiques autrement. Offrir aux élèves la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences et d’en être fier, leur faire découvrir, à travers le plaisir de l’apprentissage, l’amour de la connaissance et plus spécifiquement des mathématiques, c’est leur donner une chance de porter un autre regard sur cette matière que, dès le plus jeune âge, ils ont tendance à considérer comme rébarbative.

Des tâches à partager

Pour une plus grande efficacité, les quatre partenaires du projet Math and Move se partagent les tâches afin de préparer, à partir d’octobre 2022 pour une durée de 24 mois, et diffuser ensuite un ensemble d’outils disponibles gratuitement de sorte que chacun, apprenants et éducateurs, puisse bénéficier de ces ressources : un guide pédagogique à l’attention des adultes explicitant les théories et études qui soutiennent la kinesthésie et la narration comme outils innovants ; des leçons sur le mouvement présentant des notions mathématiques de base pour l’école primaire ; des feuillets d’exercices pouvant être utilisés de manière dynamique ; des vidéos présentant les mouvements pertinents ; des e-books rassemblant tous les éléments précédents dans un format numérique facilement transférable. Un livret de bonnes pratiques permettra de recueillir les réactions et recommandations des éducateurs ayant testé le matériel dans leurs classes ou auprès de groupes de jeunes.

Apprendre en bougeant, paroles d’expertes.

Plusieurs initiatives associant la pratique corporelle à l’apprentissage existent déjà qui méritent d’être signalées. Lara Thomas, universitaire de mathématiques, utilise le langage du corps pour partager avec des élèves ou des jeunes participants à des stages de danse des notions comme l’angle droit, le cercle, les vecteurs et matrices.. Spectacles et clips vidéos permettent de prolonger le plaisir et de créer des occasions de partage avec un plus large public dans le cadre de fructueux échanges.

La mathématicienne Marie Lhuissier enchante les mathématiques grâce à ses spectacles de contes musicaux et ses ateliers de tissage géométrique en fil tendu ou de fabrication de flocons de neige qui mettent en branle l’imaginaire et le corps pour créer de la beauté.

Karelle Martin, ex professeure des écoles pratique la kynésiologie, un ensemble de techniques douces pour maintenir ou rétablir l’équilibre global des enfants qui lui sont confiés. A partir des techniques de la brain gym et des récentes recherches neurologiques, elle met en place des protocoles adaptés à chacun de ses petits patients pour libérer les blocages, travailler sur les réflexes posturaux et leur offrir la possibilité de retrouver la joie d’apprendre.

Des initiatives comme celles de Profissime qui, dans son programme par internet Maths en mouvement, propose aux élèves des exercices pour jouer, bouger, réviser, complètent ce tableau loin d’être exhaustif.

Développer des techniques et des protocoles pour permettre aux jeunes d’apprendre d’une façon simple et naturelle c’est leur offrir la possibilité d’être plus réceptifs. Convoquer le mouvement dans l’acte d’apprendre permet de mettre en branle l’intelligence du corps et de réveiller l’intuition. Dès lors les sciences et, plus particulièrement les mathématiques cessent d’être abstraites pour se transformer en objets de plaisir et d’échanges. Le projet Math and Move répondra, sur 24 mois à cette problématique en créant, pour le plus grand bénéfice de tous, un panel d’outils en libre accès à l’attention des apprenants et des adultes qui en ont la charge.

Associer mathématiques et conte avec Marie Lhuissier, ou bien mathématiques et danse avec Lara Thomas, faire rimer mathématiques et musique, maths et art, c’est faire émerger la magie des mathématiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s