Pierre de Fermat l’énigmatique

Chacun ou presque connaît le nom de Fermat. Pourtant, au-delà de son fameux «théorème », le personnage reste largement méconnu et place l’historien face à de nombreuses énigmes. Cela s’explique en grande partie par les lacunes des archives mais aussi par le goût du secret cultivé par Fermat, dont l’épitaphe « aime à être inconnu » résume assez bien la personnalité. Cet ouvrage, sans résoudre tous les mystères, permet de mettre en lumière la complexité du personnage, les différentes facettes de sa vie professionnelle et de son œuvre, ainsi que son étonnante postérité.

Alors qu’il avouait avoir une « pente naturelle vers la paresse », Pierre de Fermat a mené une carrière bien remplie au parlement de Toulouse tout en se consacrant avec enthousiasme aux mathématiques, devenant l’un des plus grands noms de l’époque dans cette discipline. Sans oublier son activité de philologue et de poète. Mais c’est surtout l’énoncé de sa fameuse conjecture, qui dut attendre 350 ans pour être démontrée et devenir ainsi théorème, qui lui valut sa notoriété auprès du grand public, notamment dans la culture populaire contemporaine.

Fruit du travail d’une dizaine d’auteurs d’horizons disciplinaires variés, cet ouvrage fait le point des connaissances et donne à voir de nombreux documents originaux sur des thèmes aussi divers que sa vie à travers les chapitres traitant de sa naissance, de l’histoire de sa famille, de ses convictions religieuses mais aussi son travail de magistrat, ses relations aux mathématiques et sa postérité. La manière dont s’est perpétuée jusqu’à nos jours la mémoire de l’éminent mathématicien est d’autant plus surprenante que son œuvre est essentiellement posthume. Sans doute son grand théorème demeuré si longtemps irrésolu est-il pour beaucoup dans le fait que le grand public connaît son nom.

Les auteurs, historiens : Didier Foucault et Jean-Luc Laffont ; mathématiciens Jean-Baptiste Hiriart-Urruty et Maryvonne Spiesser ; littéraires :Yves Le Pestipon, Delphine Montoliu, Claire-Adélaïde Montiel ; juristes : Jacques Poumarède ont œuvré sous la direction de Marielle Mouranche, conservateur des bibliothèques, service du livre ancien, Université de Toulouse.

Un ouvrage édité grâce à l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.par les Editions midi-pyrénéennes, 128 p., 70 illustrations couleur. 18 €. ISBN 979-10-93498-18-80

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s